Vous-etes-responsable-de-votre-bonheur
Maman solo leader

Vous êtes responsable de votre bonheur

Vous ne pouvez pas fuir votre responsabilité éternellement en vous noyant dans les distractions aujourd’hui. Vous êtes responsable de votre bonheur bien plus que vous ne pouvez l’imaginer.

Quelle drôle de vie, n’est-ce pas ? Depuis notre naissance nous croyons devoir nous préparer à « réussir ». Et je pèse mes mots, nous grandissons avec une pression sociale et familiale omniprésente. Entre notre éducation, l’école et le démarrage dans la vie active, l’issue est inéluctable et doit se solder obligatoirement par une conformisation systématique au modèle sociétal.

Responsabilité VS distraction

Cependant, ce paradoxe (à priori) : se conformer pour réussir, fini par nous sauter au visage quand, finalement on se rend compte que nous avons passé le plus clair de notre temps à nous distraire.

Cela a revêtu différentes formes, c’est sans doute pour cette raison que nous n’y avons vu que du feu. La conclusion c’est que cette discordance, car il s’agit bien de cela, a toujours eu pour but de nous éloigner de notre seul véritable but : reconnaitre notre véritable nature et vivre libre et épanoui.

Cela se traduit concrètement par apprendre tout ce que nous n’apprenons pas d’ordinaire: le discernement, gérer nos émotions, la confiance en soi, l’estime de soi, l’amour de soi, la curiosité, l’empathie, la fraternité, …

Je trouve ce système presque fascinant, et pour autant machiavélique, tellement il est bien ficelé au point de nous endormir presque indéfiniment, un peu comme la belle au bois dormant, qui je le précise, est une analogie de notre système sociétal.

Bonheur et Réussite

La solution se trouve probablement dans la définition de « réussir ». En fonction de la où l’on se positionne, cette définition peut varier suffisamment pour en avoir une interprétation opposée. « Réussir » doit impérativement se contextualiser pour mieux le comprendre.

Réussir signifie avoir une heureuse issue, un bon résultat, du succès. Ici clairement, trouver le bonheur. Certes mais comment et dans quelle mesure ? Dans notre société, il s’agit de répondre aux attentes de la société. Précisément : faire des études, obtenir un diplôme, devenir propriétaire de son logement pour les plus ambitieux, se marier, faire des enfants, aller à la retraite et mourir.

Voilà, le cycle de la réussite dans notre petit monde. Il est bien réducteur et bien triste de constater que nous n’avons aucune marge de manœuvre, sinon extrêmement limitée, puisque d’une façon ou d’une autre nous sommes sommés de rentrer dans le rang sous peine d’être bannis.

C’est drôle car cette structure, hyper rodée, nous amène dans un cul de sac en termes de connaissance de soi. Eh oui, elle ne laisse pas vraiment de place à notre singularité. Avez-vous cru un instant que vous étiez ou que vos enfants étaient des copies conformes des autres, de tous ceux qui vous entourent, des genres de clones ?

Votre couleur est unique

La vérité, c’est que nous ne sommes pas différents, nous sommes UNIQUES ! À ce titre nous ne pouvons pas exprimer notre couleur dans un système fermé, conformiste et réducteur. Pour nous épanouir nous avons besoin d’espace et de liberté. Le but de notre existence est de rayonner sans se sentir contraint par un modèle de penser imposé.

Ainsi, votre responsabilité est bien d’en prendre note dès aujourd’hui et de méditer dessus. Bien sûr un choix s’impose de votre part. Mais soyez à l’aise, car il vous appartient. Cette responsabilité est votre mais néanmoins vous incombe.

Vous pouvez décider de continuer de nier votre unicité, qui est la clé de votre bonheur, de votre beauté intérieure et qui est la seule à vous donner le pouvoir de réussir vos rêves les plus fous ; ou vous pouvez opter pour poursuivre votre vie dans ce système restrictif, anxiogène qui vous condamne vous et vos enfants à vivre une existence privée de ce qui vous revient de droit. Je rejouterais que nous sommes des êtres doués de sensibilité, ce serait dommage de s’en couper.

Alors, oui la vie est belle, mais de quelle vie parle-t-on ?

Merci d’avoir lu cet article. Si vous en ressentez l’envie, laissez un commentaire 😀 😉

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire