Ramollir-5-messages-contraignants-de-maman-solo
Maman solo leader

Ramollir les 5 messages contraignants de maman solo

Connaissance de soi et maman solo 

Dans l’article précédent je vous ai présenté les 5 messages contraignants dit aussi drivers issus de l’analyse transactionnel créé par le psychanalyste Eric Berne. Ce modèle de psychologie de la communication est à mon sens passionnante car elle nous parle directement de nous de façon très concrète.

Elle nous donne l’occasion de comprendre nos problèmes relationnels, mais aussi nous donne les moyens de les résoudre. Ce qui représente une véritable opportunité d’évolution sur le plan personnel et celui de notre micro famille.

Comme vous l’avez compris, notre façon de nous comporter avec les autres (et avec nos enfants aussi) sont intégrés depuis notre petite enfance par le contact de nos parents, adultes référents, amis, etc … Ces derniers nous ont transmis, influencés et nous ont, d’une manière ou d’une autre, contraint à réagir.  

Aujourd’hui, notre communication et nos comportements avec nous-même et avec les autres sont le résultat de cette influence.

Ramollir les 5 messages contraignants de maman solo

Voyons sans attendre comment ramollir nos 5 messages contraignants ou drivers afin de transformer concrètement et efficacement nos relations à l’autre.

L’objectif étant de faire disparaître de notre langage les aspects nuisibles des drivers dans les situations où il nous dessert, pour les remplacer par les avantages de ces derniers. Il s’agit là, d’un réaménagement de sa façon de s’exprimer grâce à l’observation et l’analyse transactionnelle.

1.Ramollir un « sois fort »

via GIPHY

Souvenez-vous hérité de : « Les garçons ne pleurent pas », « il faut être courageux », « Ce qui ne nous tue pas, nous rend plus fort »…

Comprendre que demander de l’aide c’est accepter ses limites. Je ne sais pas tout.

C’est aussi être capable de faire appel aux compétences d’autrui et donc le reconnaitre pour cela. C’est une preuve d’intelligence.

Développer la valeur d’entraide de solidarité. Le partage intervient à ce niveau. Au sein de la micro famille ça peut être cuisiner des plats à plusieurs puis les savourer ensemble.

Le mental est souvent trop envahissant alors, il est capital de se connecter à ces émotions par des exercices pratiques et quotidien. Nous ne sommes pas des robots ! Un enfant, un ado et un adulte doivent pouvoir exprimer leur émotion sans difficulté afin de reconnaître leur sensibilité. Je ne parle pas de sensiblerie, bien sûr !

En revanche, nier ses émotions n’a rien à voir avec le fait de gérer ses émotions. C’est un point qui apparaît important et que bon nombre de personne confondent. Les émotions jouent un rôle clé dans notre vie, s’en privé est dangereux car cela crée un déséquilibre entre la tête et le cœur. 

Voici quelques questions auxquelles je vous invite à répondre :

Quelles sont les croyances qui vous poussent à avoir un « sois fort » ?

D’où viennent ces croyances ?

Que vous dîtes-vous quand vous expérimentez un » sois fort » ? Que ressentez-vous ?

À quel moment précisément votre « sois fort » a-t-il été un avantage ?

À quel moment vous dessert-il ?

Quels aspects du « sois fort » allez-vous conserver ?

2.Ramollir un « Sois parfait »

via GIPHY

Souvenez-vous hérité de : « Tu peux mieux faire », « c’est pas mal, mais j’attendais mieux de toi ».

Intégrer les erreurs dans sa vie comme un moyen d’apprendre plutôt que comme une menace dans sa quête de perfection. S’éduquer à les reconnaître, à les comprendre et à en retenir les leçons. Exercice qui demeure compliqué quand notre égo nous persuade du contraire.

Organiser des jeux autour du thème : trouver les erreurs de l’autre et les siennes, dans une ambiance de bienveillance et surtout pas de jugement. Puis envisager les leçons à tirer de ces mêmes erreurs. Libérer l’inconfort et célébrer ensemble cet exercice dans la bonne humeur.

Voici quelques questions auxquelles je vous invite à répondre :

Que vous dîtes-vous quand vous réalisez une tâche imparfaite ? Que ressentez-vous ?

À quel moment précisément votre « sois parfait » a-t-il été un avantage ?

À quel moment vous dessert-il ?

Quels aspects du « sois parfait » allez-vous conserver ?

3.Ramollir un « Fais plaisir»

via GIPHY

Souvenez-vous hérité de : « Fais plaisir à ta mère », « Ne sois pas égoïste », « Sois gentil je suis fatiguée ».

Le “fais plaisir” est un driver qui joue sur l’affect. Les parents qui l’utilisent sous entendent que l’enfant leur est redevable d’une certaine manière. Ils exercent clairement, une pression en leur faisant du chantage. De nature altruiste, l’enfant cède plus ou moins facilement avec le sentiment de se trahir. Ce qui engendre un mal-être profond qui donne naissance à un manque de confiance en soi.

Ainsi, nous pouvons dire que le “fais plaisir” est une sorte d’abus de pouvoir.

L’enfant, l’ado et l’adulte doivent apprendre à dire non et à exprimer leurs opinions.

Penser à soi en définissant ses besoins, cela est possible en apprenant à s’affirmer.

Voici quelques questions auxquelles je vous invite à répondre :

Quelles sont les croyances qui vous poussent à avoir un « Fais plaisir » ?

D’où viennent ces croyances ?

Que vous dîtes-vous quand vous expérimentez un « fais plaisir » ? Que ressentez-vous ?

À quel moment précisément votre « fais plaisir » a-t-il été un avantage ?

Que vous coûte votre « fais plaisir » ?

Quels aspects du « fais plaisir » allez-vous conserver ?

4.Ramollir un « Dépêche-toi »

via GIPHY

Souvenez-vous hérité de : « Arrête de trainer », « Tu es trop lent », « Tout le monde t’attend », « Tu me fais perdre du temps », « Je n’ai pas que ça à faire ».

Le « dépêche-toi » empêche la personne de respecter son rythme propre en temps normal. C’est ne pas le connaître, ne pas l’accepter que de lui imposer une autre cadence. C’est le bousculer en l’empêchant de s’attarder sur les détails de la vie qui en font sa beauté. En fait, c’est l’éloigner dans la contrainte de sa nature profonde en le soumettant de force à une vie que ne lui correspond pas.

Remplacer le « dépêche-toi » par des aménagements souples et respectueux de la personne. En prenant en compte son besoin de prendre son temps.

Lui permettre de s’ennuyer, de flâner de rêvasser afin de nourrir son cerveau droit (créatif) et connecter à la joie.

Lâcher prise sur les impératifs de temps en réorganisant les horaires et les tâches à la maison.

Voici quelques questions auxquelles je vous invite à répondre :

Quelles sont les croyances qui vous poussent à penser qu’il faut avoir un « dépêche-toi » ?

D’où viennent ces croyances ?

Que vous dîtes-vous quand vous expérimentez un « dépêche-toi » ? Que ressentez-vous ?

À quel moment précisément votre « dépêche-toi » a-t-il été un avantage ?

Que vous coûte votre « dépêche-toi » ?

À quel degrés votre « dépêche-toi » vous est utile ?

Quels aspects du « dépêche-toi » allez-vous conserver ?

6.Fais des efforts

Souvenez-vous hérité de :  « On n’a rien sans rien », « Donne-toi un peu plus de mal ».

Le « fais d’effort » à tendance à être pessimiste.

Lui révéler la beauté des choses simples en développant son humour.

Adopter une vision ludique de la vie, en changeant de prisme.

Trouver de la satisfaction et nourrir sa fierté.

Voici quelques questions auxquelles je vous invite à répondre :

Quelles sont les croyances qui vous poussent à penser qu’il faut avoir un « fais des efforts » ?

D’où viennent ces croyances ?

Que vous dîtes-vous quand vous expérimentez un « fais des efforts » ? Que ressentez-vous ?

À quel moment précisément votre « fais des efforts » a-t-il été un avantage ?

Quand vous dessert-il ?

Que se passera-t-il concrètement si vous vous facilité la tâche ?

Que se passera-t-il concrètement si vous vous intéressez au résultat plutôt qu’à la manière d’y parvenir ?

Quels aspects du « fais des efforts » allez-vous conserver ?

Je vous remercie d’avoir lu cet article fort utile pour transformer votre compréhension de vous-même et de l’autre.

Si cet article vous a été profitable, eh bien, laissez en commentaire votre appréciation 💕

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire