Que-pouvez-vous-apporter-aux-autres
Mode de vie

Que pouvez-vous apporter aux autres ?

Cela parait tellement simple à priori de savoir ce que l’on veut, et pourtant, dans les faits il n’en est rien. Remarquez comme il est bien plus aisé de définir ce que l’on NE veut PAS. Comment, alors que nous sommes perdus vis-à-vis de nous-même, pouvons-nous savoir ce que l’on a à apporter aux autres ?

Ce qui vous passionne est la clé

Ça ressemble bien à un casse-tête chinois cette histoire. Pourquoi s’enquiquiner à vouloir y répondre ? Justement, car la réponse est l’une des clés de notre épanouissement. C’est ce que nous voulons tous. Du coup, ça vaut la peine de se pencher sur la question.

Il va falloir commencer à faire le tri entre vos passions, vos besoins et vos ressources. Qu’est-ce qui vous exalte ? Dans quel domaine de votre vie cela se trouve-t-il ? Quant à vos besoins, ils vont vous permettre de créer un pont entre vous et ce que vous donnez. Par exemple, vous avez besoin de changement de temps en temps car cela vous stimule ; pour y répondre vous devez faire preuve de flexibilité et d’adaptation. Voilà exactement ce que vous êtes en capacité de donner.

Pour les ressources, c’est un peu comme la passion, sauf qu’elles servent de matière première en quelque sorte. Par exemple, vous avez à cœur de faire évoluer votre entourage, les personnes que vous côtoyez, de susciter l’enthousiasme et l’envie de se dépasser, vous aimez aider les autres à révéler leurs potentiels ; pour cela vous faites appel à votre capacité à fédérer.

L’intérêt c’est de partager

Bien sûr tout cela ne peut fonctionner que dès l’instant ou vous comprenez et acceptez que vous ne vivez pas isolé, mais bien en lien avec le reste des gens. Apporter c’est partager, car en fait, ça marche dans les deux sens. La forme et le contenu changent, mais peu importe la transaction se réalise.

L’intérêt de la vie est bien d’apporter à l’autre quelque chose sans aucune arrière-pensée, sans quoi, vous ne serez jamais apte à vous enrichir en retour. Cela aura, au contraire, pour effet de créer chez vous de la frustration. D’ailleurs, la motivation initiale, n’a rien à voir avec un quelconque gain. Il s’agit de se faire du bien tout simplement. Oui, vous avez raison, c’est terriblement égoïste. Dans cette démarche, on se fait du bien en donnant aux autres avant tout.

Car ce que l’on vit, et ressent dans pareil cas, n’est rien d’autre qu’une satisfaction, j’ai envie de dire une félicité. En fait, c’est tellement délicieux d’apporter aux autres, qu’on en redemande. Bref, c’est le kiffe !

Des milliards de personnes cherchent à devenir riche financièrement et il n’y a rien de mal à cela, et ce n’est pas le sujet de cet article, disons que c’est bien plus épanouissant de s’enrichir intérieurement. Evidemment, pour parvenir à ce but, nous faisons appel à des processus bien particulier de notre système interne.

Ici, il est question d’apprendre à mieux se connaitre. Vous avez besoin d’investiguer beaucoup plus loin que ce que vous avez l’habitude de faire et surtout, de manière différente si vous voulez obtenir des réponses, des éléments utiles à votre recherche. Le risque c’est de ne pas remettre en question son approche en conservant le même prisme avec les mêmes attentes. Vous êtes assurés en pratiquant ainsi, de revenir bredouille de votre investigation.

Que pouvez-vous apporter aux autres ?

Vous pouvez donc apporter aux autres vos capacités, vos dons que vous avez pris soin de cultiver et développer. Cela vous paraitra facile et surtout extrêmement vivifiant. Nous ne sommes pas dans l’altruisme, qui se situe à l’extrême générosité, cependant, dans une bienveillance bilatérale consciente.

Votre but n’est pas de sauver le monde, encore moins de nourrir un complexe ou de vous positionner dans un schéma donnant donnant. Il s’agit de vous épanouir en trouvant votre juste place. Nous en avons tous une, à nous de la trouver. Pour vous y aider, n’hésitez pas à rechercher des supports type lectures, vidéos, coach…

Cette quête peut s’étaler sur un laps de temps assez « long », tout est relatif quand il s’agit du chemin qui vous mène vers votre sommet.

Le bonheur n’est pas au sommet de la montagne, mais dans la façon de la gravir.

Confucius

Merci d’avoir lu cet article, s’il vous a plu, laissez donc un message 😀

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire