Phenomene-des-meres-celibataires
Mode de vie

Phénomène des mères célibataires

Pourquoi assistons-nous à une augmentation du nombre de famille monoparentale depuis quelques années ? Comment y remédier ? Comment envisager sa vie de mère mais aussi de femme quand on est une maman solo avec un ado, par exemple ?

La progression du modèle monoparental continue

Nous sommes bien trop occupées par notre quotidien souvent bien chargé, pour constater un phénomène incompréhensible pour certain néanmoins bien réel dans notre société : l’augmentation des familles monoparentales. Cela fait plusieurs années maintenant, qu’il s’est installé de façon relativement insidieuse, et ne semble pas vouloir décroitre. Bien au contraire, il progresse avec le temps. Mais alors, que pouvons nous apprendre de cette évolution sociétale ?

Toutes les mères concernées ?

Dans un premier temps nous apprenons que la proportion de familles monoparentales dans l’ensemble des familles est passée de 9,4 à 23 % entre 1975 et 2014, selon les données du recensement de l’Insee ce qui est énorme. Au total, on compte deux millions de familles de ce type sur 67 millions d’habitants en France, qui dans 82 % des cas sont constituées d’une mère avec ses enfants.

Les familles monoparentales rassemblent 3,4 millions d’enfants, soit 1,6 enfant en moyenne, la moitié d’entre elles étant composée d’un parent avec un seul enfant. Selon une estimation de l’Ined, entre un quart et un tiers des femmes connaissent au moins une fois une situation de monoparentalité au cours de le leur vie. Toutes les couches sociales sont concernées.

Pourquoi tant de mamans solos ?

Serions-nous toutes concernées ? Non, bien sûr, cependant étant donné qu’il est impossible de prédire l’avenir, nous pouvons rester ouverte et faire preuve d’empathie au minimum quand nous ne sommes pas ou plus concernées par ce problème. D’autant que la monoparentalité survient par le biais de 3 causes :

  1. La mortalité du conjoint, qui ne représente aujourd’hui qu’une minorité des cas 
  2. Un choix avéré, très peu courant aux vues de sa difficulté de réalisation et enfin
  3. La séparation du couple, la plus répandue.

Nous savons que nous évoluons, mais sans vraiment y prêter attention. Et c’est là que le bât blesse. Car si nous y regardons de plus près, nous constatons que nous fonctionnons, malgré nous avec le même schéma de fonctionnement relatif à l’idée que nous nous faisons de la famille, depuis des siècles. Comment, dans ces conditions, voulez-vous que nous puissions encore être en accord avec notre conjoint. Quand nous faisons le constat, invraisemblable, de ne pas vraiment nous connaître nous-même. Dans ces conditions le couple, et la famille deviennent un vrai casse-tête. Un défi que nous relevons de façon totalement inconsciente. C’est ainsi, que beaucoup se retrouvent en échec, n’ayant d’autre possibilité que la séparation.

En effet, nous n’en mesurons ni les tenants, ni les aboutissants. Nous nous lançons dans l’aventure du couple et de la famille en faisant totalement abstraction de cette méconnaissance de nous-même et donc de l’autre. Répétant les croyances limitantes et les comportements héréditaires et sociétaux. C’est FOU !

Comment remédier à cette fatalité de mère célibataire ?

Je dirais que la première étape est de prendre conscience, que en effet nous avons tout intérêt à nous réajuster à nous-même. Peu importe notre situation actuelle, ceci est LA priorité. La reconnaissance de soi, m’apparait tellement évidente, et quand bien même elle ne l’est pas pour vous, comprenez bien qu’elle est nécessaire à vos nombreuses réparations.

Quand je sais qui je suis vraiment, c’est-à-dire, quelle est ma nature profonde, au-delà de ma personnalité, de mon éducation, des influences multiples, alors, je sais sur quelles fondations je peux compter en cas de coup dur. J’ai enfin conscience de ma véritable force intérieure. J’avance dans la vie sereinement. Mon raisonnement change et c’est tout mon environnement qui change avec lui.

C’est ainsi, que je ne perçois plus l’autre comme un sauveur, ou encore comme un prince charmant. Il devient simplement l’homme dans toute sa noblesse. Ni plus ni moins.

Se détacher des stéréotypes est essentiel afin de voir par nos propres yeux ce que la vie nous présente réellement. Nous pouvons alors, en toute tranquillité, sans pression faire le choix qui résonne en nous.

Envisager sa vie de mère célibataire

Parfois notre vision de la vie est assombrie par bien des complications. Et pour certaines mamans solos cela est compliqué, j’en suis bien consciente. Néanmoins, nous sommes toutes libres de penser. C’est notre pouvoir. C’est là que réside la solution à une nouvelle vie de famille. Penser différemment c’est voire autrement. Envisager sa vie de manière positive permet d’adopter un nouveau prisme indispensable pour inventer une vie de maman solo créative et féconde.

Nous n’avons pas d’autres choix si nous voulons réussir notre future famille, cela passera par une remise en question totale et un changement d’habitudes profondes. Nous sommes des êtres merveilleux, mais à quoi bon, si nous l’ignorons !

C’est de cette manière que nos enfants vont transformer le monde, en vivant de façon inédite ce que nous leur transmettons, aujourd’hui. Alors, petit à petit, les mamans solos disparaîtront pour notre plus grand bonheur🌈

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)
  •  
    4
    Partages
  • 4
  •  
  •  
  •  

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire