Mode de vie

Mon ado se couche trop tard

Maman solo s’inquiète pour son ado

Votre ado se couche trop tard le soir ? Il peine à se lever le matin pour aller en cours ? Il est d’humeur grincheuse ? Il fait de la résistance et vous n’arrivez pas à le raisonner pour respecter les heures du coucher. Vous commencez à vous inquiéter pour votre ado.

Il se passe quelque chose qui vous échappe et vous n’aimez pas ça. Vous n’arrivez plus à contrôler le comportement de votre enfant, au coucher. Récemment, vous l’avez surpris tard le soir à regarder un film ou à jouer en ligne alors qu’il était censé dormir.

Écrans envahissants

Téléphone portable, PC, tablette, télé. Ces écrans commencent à vous sortir par les yeux, tellement ils vous empêchent d’élever votre ado comme vous le voulez. Il n’y a rien à faire, vous sentez bien que vous n’aurez pas le dernier mot. Du coup, c’est la panique à bord, rien ne va plus. Vous vous énervez, vous regrettez, mais RIEN NE CHANGE.

Votre ado est toujours tourné vers ses écrans envahissants et vous toujours au même point de départ. Il a probablement même, subtilisé, dans votre dos, son téléphone et là, c’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Vous n’avez plus confiance en lui. Vous avez le sentiment d’avoir été trompée, l’heure est grave.  

Votre ado n’est plus un enfant

Comprenez qu’il est à une période de sa vie où il a besoin de tester les limites, ne confondez pas avec une provocation bête et gratuite ou encore avec une forme de trahison. Il faut bien qu’il vous montre qu’il n’est plus un enfant.

Mais aussi, il a besoin d’expérimenter des comportements. Autant qu’il le fasse avec vous. Au moins à la maison, dites-vous qu’il est en sécurité. Il n’y a pas non plus péril en la demeure, tant que cela reste une expérience isolée et que sa vie poursuit son cours.

Il faut aussi le comprendre. Il aime et a besoin de se retrouver dans sa chambre qui représente son univers et là, pratiquer des activités qu’il aime comme par exemple : tchatter avec ses amis, écouter sa musique, jouer à des jeux vidéo… Tout cela est parfaitement sain. Au travers de ces occupations, il développe sa vie sociale, mais pas que. Sa personnalité aussi est en train de prendre forme.

Le sommeil : un élément important à l’adolescence

À l’adolescence les jeunes subissent un changement profond de leur physiologie, ça n’est plus un secret pour personne. Le sommeil devient à cet âge un élément important de leur équilibre qu’il ne faut pas négliger.

En effet, un ado a besoin de bien plus de sommeil qu’un adulte. Eh oui, vous ne rêvez pas. En moyenne 9 heures par nuit. Dans ces conditions, les heures de coucher doivent être organisées afin de lui permettre 3 choses :

-De grandir physiquement, puisque nous savons, suite à de nombreuses études, que la croissance des adolescents s’effectue durant le sommeil en position allongée.

-De se concentrer et de mieux mémoriser, que ce soit pour les cours ou en général dans la vie.

D’augmenter ses performances intellectuelles et sportives

Le sommeil a un impact direct sur le cerveau et sur le corps de l’ado. Quand celui-ci ne dort pas assez il se traine. Son corps ne suit plus. Il peut devenir d’humeur irritable voir exécrable et stresser, son cerveau se traine aussi en n’accédant pas, comme il le voudrait à ces ressources. Selon une étude de l’INPES, 30 % des adolescent indiquent avoir des troubles de l’endormissement. La proportion des ados éprouvant des difficultés à s’endormir au quotidien apparaît en augmentation. L’usage des écrans le soir, diminue le temps de sommeil des jeunes.

L’ignorance de l’ado sur ses propres besoins de sommeil

Un élément, m’apparait essentiel dans cette phase. Il s’agit de l’ignorance de l’ado sur ses propres besoins de sommeil. En effet, il méconnait sa physiologie et donc ses besoins. Comment pourrait-il les connaitre ? D’où l’importance en priorité que vous l’informiez en lui expliquant son intérêt à articuler ses nuits intelligemment.

En donnant du sens à cette activité dont il a l’air de se désintéresser, on lui donne la possibilité d’ajuster son attitude et de se plier plus volontiers non plus à des règles qui peuvent sembler arbitraire, mais plutôt à une hygiène de vie.

L’hygiène de vie est synonyme de bienveillance pour soi de santé psychique, physique, mais aussi d’équilibre. C’est aussi, concrètement pour lui, l’assurance d’être de bonne humeur, d’aimer entreprendre des activités, de développer une vie sociale, de faire preuve de créativité. En bref, d’être bien dans ses baskets !

Pour réussir ses nuits et pas se coucher tard

Une étude démontre que l’influence des parents sur l’heure de coucher des ados à un véritable impact positif sur la vie de leur enfant et par voie de conséquence sur leur relation. Dans le but d’atteindre cet objectif et de réussir ses nuits, je vous invite à commencer par observer votre ado. En adoptant une posture ouverte et accueillante pour favorisez le dialogue.

Cette fois-ci, vous allez pouvoir l’accompagner par vos échanges et la mise en place d’une routine du soir quotidienne. Ne vous détrompez pas, il va avoir besoin de toute votre attention, de tout votre amour, et c’est votre rôle de maman solo d’être présente pour l’aider à se construire. Restez focus, ABSOLUMENT. Mettez-y du cœur et ne lâchez pas l’affaire.  

Expliquez-lui en toute bienveillance le choix de l’heure après laquelle son téléphone doit être éteint et les accès aux différents appareils électroniques plus autorisés. Assurez-vous qu’il n’ai aucune possibilité de violer cette règle. Quoiqu’il arrive gardez votre calme, car c’est vous le maître du jeu qui veillez au bien-être et à la bonne marche de votre micro famille.  

Enfin, créer un climat favorable à son endormissement, cela peut être une visualisation apaisante.

Puis, veillez à ce que les conditions soient réunies afin qu’il se couche à heure fixe tous les soirs après avoir pris un dîner non gras et pas trop sucré.

Les boissons énergisantes sont, bien sûr, à proscrire. Selon une étude, 75% des adultes et adolescents consomment de la caféine quotidiennement. Contrairement aux idées reçues, la source principale de caféine provient des boissons gazeuses et non pas du café.

Je finirai cet article en vous posant 3 questions déterminantes :

  1. Quel genre de maman solo voulez-vous être ?
  2. Que voulez-vous transmettre à votre enfant ?
  3. Quels moyens vous donnez-vous pour atteindre vos buts ?

Il faut du courage pour être une maman solo, et vous pouvez y arriver en utilisant les bonnes ressources. Restez confiante et croyez en votre potentiel car il est là, en vous.

Noter un petit commentaire pour faire avancer le schmilblick 😊Merci.

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire