Lutter-contre-le-stress-au-travail-quand-on-est-maman-solo
Mode de vie

Lutter contre le stress au travail quand on est maman solo

Quand on en arrive à constater que notre emploi est générateur de stress, c’est le moment de se questionner. Qu’est-ce qui est responsable de ce stress au travail quand on est maman solo ?

Peut importe que l’on appartienne à une grosse boite avec des dizaines de salariés ou que l’on soit seulement deux dans son équipe, car le stress est lié aux conditions de travail. C’est à dire à l’environnement humain, matériel, de sécurité et d’hygiène des locaux.

Plusieurs causes de stress pour les mères célibataires

Pour lutter contre le stress au travail, il convient de se poser les bonnes questions afin d’évaluer ces conséquences dans le quotidien. Une fois que vous avez décelé la source, il vous est plus facile de remédier à ce qui provoque cette anxiété.

  • Vous travaillez beaucoup trop, deux possibilités : soit, vous grignoter sur votre temps personnel et votre vie privée en pâtit. Soit, vous travaillez uniquement durant vos heures imparties mais vous ramenez à la maison une charge mentale forte, ce qui empoisonne votre vie.
  • Votre salaire est largement insuffisant par rapport aux heures que vous faites. Vous ne vous sentez pas reconnue à votre juste valeur mais au contraire exploitée.
  • Vous ne vous sentez pas à votre place, car cet emploi ne vous plait pas, il est purement « alimentaire ». Conséquence, vous y allez à reculons et ne faites pas bien vos tâches. Vous craignez d’être renvoyée à juste titre.

Le stress représente LA maladie du siècle. Elle touche tout le monde pour ainsi dire, à des degrés différents. Par exemple, celles qui considèrent la vie comme une compétition et aussi celles qui sont introverties qui gardent tout à l’intérieur.

Le stress et notre corps

À force de trop en faire et pas toujours pour de bonnes raisons, notre corps nous rappel à l’ordre. Cela peut être avec de simples maux de tête, des diarrhées, un dérèglement du cycle menstruel, de la fatigue physique qui peut aller jusqu’à l’épuisement puis la dépression ou les phobies. Des troubles dermatologiques avec des crises de démangeaisons, éventuellement des chutes de cheveux…

Mais il peut aussi nous envoyer un message plus fort avec des troubles cardiovasculaires. Les mamans solos qui sont dans la lutte quasi permanente, sont susceptibles d’être victimes d’un infarctus du myocarde, entre autres à cause de leurs mauvaises habitudes.

Dans ces conditions, nous comprenons aisément que la consommation excessive d’alcool, de tabac de café ou de tout autre excitant ne fasse qu’empirer la santé physique.

Une étude de l’institut CSA révèle que pour les Français, les principales raisons au burnout sont l’inquiétude sur la situation économique ou professionnelle (36%), la difficulté à trouver un sens à sa vie (31%), les problèmes de santé…, ou encore une surcharge de travail (23%). Lutter contre le stress au travail devient une nécessité.

Nous savons que le stress est nuisible pour la santé, néanmoins il existe des possibilités de le gérer dans le but de le réduire. Pour cela la maman solo doit en prendre conscience. Sans quoi, aucune modification ne peut survenir dans sa vie. Il revient donc à chacune de mettre en place une stratégie de changement pérenne.

Comprenez bien, que rien ne vient de l’extérieur. Les entreprises ne sont pas formées car n’ont pas encore intégrées, ce modèle de bien-être au travail. Cela viendra un jour, avec l’évolution des mentalités et des consciences. Pour l’instant, chacune doit assumer sa responsabilité et se prendre en charge afin de mettre toutes les chances de son côté pour aller mieux et vivre la vie dont elle rêve. C’est le moment ou jamais de revoir ses priorités afin de donner un sens à sa vie.

Comment maman solo réduit son stress

Dans l’état actuel des choses, je ne suis pas certaine que nous puissions vivre avec zéro stress. En revanche, ce que je sais pour le pratiquer personnellement, c’est qu’il est possible d’apprendre à mieux vivre avec. Le premier point auquel je pense est l’alimentation. Cela peut sembler absurde, et pourtant, ce que nous mangeons a un effet direct sur notre santé.

Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es.

Anthelme Brillat-Savarin

L’hygiène de vie est primordiale car c’est là que nous rechargeons nos batteries. Manger sain pour se sentir alerte, éviter le surpoids avec toutes ces contraintes. Pratiquer une activité physique pour se mouvoir avec plus de facilité. Ressentir un sentiment de bien-être grâce à la dopamine. Privilégier un sommeil de qualité avec des horaires réguliers sont d’autant de bonnes habitudes recommandées pour gérer son anxiété. Apprendre à penser de façon positive s’avère capitale afin de mobiliser votre potentiel optimiste. Puisque le stress se nourrit de vos pensées négatives, mettez en place un système afin de court circuiter le ressassement de votre mental. Cela va vous apaiser et détendre tout votre corps progressivement et vous sortir de votre situation de stress.

Ayez également recourt à des exercices de relaxation qui représentent une réelle solution pour faire baisser de façon significative votre stress quotidien.

Ce que vous devez IMPERATIVEMENT comprendre, c’est que pour limiter le stress vous devez agir à l’intérieur de vous. Vous devez aller mettre en place un système dans votre propre structure interne de fonctionnement, afin que tous les éléments aidants que vous trouverez à l’extérieur viennent renforcer votre dispositif. De cette manière, vous assurez le succès de vos futurs réflexes psychiques. Voyez cela comme un garde-fou.

Le stress est le mal du siècle mais il peut aussi être bon

Vous pouvez aussi ressentir un « bon stress ». Vous savez, celui qui stimule votre motivation et vous aide à vous dépasser en donnant le meilleur de vous-même ? C’est vers celui-ci que vous devez tendre. Il réclame de votre part, une vision consciente et positive de la situation et plus encore, de votre vie. À ne pas confondre avec de l’excitation.

Il vous met en mouvement, vous pousse à l’action grâce à votre détermination. C’est sur lui, que je vous invite à mettre toute votre attention. Définissez votre objectif et mettez en place votre plan d’actions. Ensuite allez puiser dans vos ressources, vos capacités et actualiser-le dans votre vie.

En canalisant ce « bon stress » de cette manière, vous n’accordez plus d’énergie à l’anxiété. Vous créez de cette façon un nouveau fonctionnement qui s’appuie principalement sur une vision confiante et un état interne renouvelé en permanence par une volonté de bienveillance vis-à-vis de vous-même. Vous créez et cultivez votre bonheur.

Tout cela marche très bien aussi avec vos enfants et fait partie de l’éducation que vous pouvez choisir de leur donner afin qu’ils aient les bons réflexes avant d’atteindre l’âge adulte et toutes ces complexités.

Je vous remercie d’avoir lu cet article 🙏

S’il vous a plu vous pouvez le partager et/ou mettre un commentaire 😉

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire