Fatigue-5-cles-efficaces-pour-que-maman-solo-retrouve-la-forme
Mode de vie

Fatigue: 5 clés efficaces pour que maman solo retrouve la forme

La fatigue est synonyme d’affaiblissement et rime avec difficile. Personne n’aime ressentir de la fatigue, et d’autant plus maman solo qui gère toute seule sa micro famille. Cela vient bouleverser tout son planning. Alors, comment peut-elle retrouver la forme ?

Cela pourrait être une devinette : Elle intervient de son propre chef ; elle nous délivre un message, un peu comme la poste ; Elle module son intensité en fonction de notre écoute ; c’est une amie alors que nous la percevons comme une enquiquineuse. Qui est-elle ? Réponse : la fatigue.

Cependant, être lessivée est fort désagréable car cet état nous contraint à lever le pied alors que nous ne le choisissons pas. Et nous n’en avons jamais envie non plus. C’est une réorganisation de notre agenda qui s’impose sans autres options possible.

Quand nous sommes épuisées, c’est la machine qui a du mal à avancer. Soit, nous l’écoutons un temps soit peu, soit nous présumons de nos forces.

Fatigue: 5 clés efficaces pour que maman solo retrouve la forme

1. Ecouter son corps : Il nous est donné de ressentir des sensations dans notre corps. Parfois, c’est merveilleux, parfois plus ou moins douloureux. C’est un fait. Pourtant, certaines d’entre nous, refusent de reconnaitre leur fatigue.

D’ailleurs, cela semble étrange pour celles qui appréhendent leur corps « normalement ». Disons qu’elles entretiennent une communication, pas toujours bonne mais néanmoins existante.

Le point de départ pour retrouver la forme, c’est de faire le lien entre sensation corporelle (fatigue) et message. Qui reste extrêmement primaire, puisqu’il s’agit d’un seul mot : STOP !

Stop-demande-repos-immédiat. Vous souvenez-vous des télégrammes. Des messages succins, mais terriblement clair. Eh bien notre corps, communique de façon à exprimer quelque chose qui vient perturber son bon fonctionnement.

2.Ralentir : Une maman solo n’envisage pas une seule seconde de lever le pied. D’ailleurs, comment le pourrait-elle ? Cette question est totalement folle ! Non, ralentir, il n’en est pas question !

Et pourtant, il faut bien, si vous ne voulez pas aggraver la situation et entrainer votre micro famille dans votre spirale infernale.

Ce qui vous manque pour accepter de ralentir, quand vous faites de la résistance c’est :

  • De la confiance en vous
  • Du recul

Franchement, apprenez à revoir votre liste de priorités. Peut-être n’est-elle pas assez claire ? Que voyez-vous tout en haut de votre liste ? N’y a-t-il pas inscrit : « mes enfants » ? Ah, il me semblait bien que vous vouliez leur bien-être. Alors, pas de tergiversations possibles. Choisissez de ralentir.

Parfois, on tourne en rond, pour arrêter votre mental de ressasser tout seul à vous rendre dingo, rappelez-vous vos objectifs. Vous pourrez constater à quel point c’est efficace.

3.Lâcher prise : à la guerre comme à la guerre ! Mais comment faisaient nos arrières grands- mères ? Elles vivaient à une époque où la vie n’était pas si simple. Pas d’allocations, le jugement des autres extrêmement dur à gérer, pas avoir du tout ou très peu de soutien. Elles pratiquaient des travaux pénibles. Ce n’était pas tous les jours la fête. Elles se sont pourtant adaptées en puisant dans leurs ressources et en étant créatives. Elles n’avaient pas d’autres choix, c’était ça ou mourir. Du coup elles ont appris à lâcher prise sur des choses qui au départ pouvaient leur sembler impossible.

Oubliez les bons petits plats, le repassage, le ménage. FA-CI-LI-TEZ -vous la vie pour retrouver la forme.

Vous avez tout intérêt à vous reprendre en main. L’école, les courses, …Trouvez des solutions. Cela ne durera pas la vie des rats, comme on dit. C’est passager.

4.Adopter un nouvel état d’esprit : Vous accordez trop d’importance à tout contrôler dans votre vie. Pourquoi ce comportement a-t-il tant d’importance à vos yeux. D’où cela vient-t-il ? Questionnez-vous et remettez en perspective votre vie ? C’est le moment ou jamais.

Vous avez l’opportunité de voir ce qui cloche dans votre existence. En reconnaissant le message que votre corps vous envoie, vous lui signifiez que vous décidez là maintenant, de le comprendre.

Le comprendre oui, mais dans le but de vous améliorer dans les domaines qui le nécessite. Je précise, modifier des habitudes qui vous ont été nuisibles. Cela demande que vous fassiez une démarche d’auto-analyse. Car il s’agit bien de votre corps et de votre vie. N’oublions pas les enfants.

5.Remanier votre mode de fonctionnement : C’est bien joli quand on est épuisée de dormir et ensuite de se dire que tout va bien et recommencer comme avant. Mais ça ne suffit pas.

Ne vous contentez pas de dormir et de repartir comme avant. Pourquoi ?  Parce que en faisant cela, vous évitez de regarder en face ce qui coince dans votre fonctionnement. Un jour ou l’autre vous tomberez de haut et cette fois-ci vous pourriez regretter amèrement de ne pas avoir pris en considération les signes alarmants plus tôt.

3 axes principaux pour retrouver la forme

L’alimentation : Dans un moment de grande fatigue l’organisme a grand besoin d’aliments sains tels que fruits et légumes. Limiter le gras et le sucre semble une évidence et un impératif. Précisément, les jus à l’extracteur sont vivement conseillés.

L’activité physique : Il ne s’agit de courir un marathon, mais de permettre aux corps de s’oxygéner. L’exercice physique permet cela. Dans le même temps, il bénéficie de la dopamine (hormone du plaisir sécrété par le cerveau) pour avoir sa dose de bonne humeur chaque semaine.

Ce n’est pas parce que l’on est terriblement fatiguée que l’on doit rester cloué devant la télé et affalée sur le canapé. Ce comportement s’apparenterait plutôt à de la flemmardise.

Le sommeil : Savez-vous que la pire des tortures est la privation de sommeil ? Alors, imaginez à quel point respecter ce besoin physiologique prend tout son sens pour retrouver une bonne santé. Mettez en place vos heures de coucher de façon cohérentes afin qu’elles soient récupératrices. Vous avez besoin d’un sommeil de qualité, cela s’apprend par de nouvelles routines du soir et du matin.

Car oui, la fatigue est une alarme que le corps déclenche pour vous demander de prendre les mesures qui s’imposent tout de suite. Sans notre corps, non n’irons pas bien loin, vous êtes d’accord ? Alors, prenez-en soin en commençant par appréhender la vie d’une manière plus globale. C’est-à-dire, en vivant vos valeurs , plutôt qu’en appliquant des concepts dépassés qui ne vous appartiennent même pas et surtout, qui vous éloigne du bonheur.

Je vous remercie d’avoir lu cet article.

Je suis intéressée par votre expérience. S’il vous est déjà arrivé de traverser une période de grande fatigue n’hésitez pas à la noter dans les commentaires (tout en bas) ⏬⏬Merci😉

 

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire