Est-ce-utile-davoir-peur
Mode de vie

Est-ce utile d’avoir peur ?

Vous avez des peurs conscientes et inconscientes avec lesquelles vous avez pris l’habitude de vivre. Vous ne les remettez pas vraiment en question, puisque vous les subissez. Mais finalement, vous ne savez pas vraiment quoi en faire. Est-ce utile d’avoir peur durant toute votre vie ?

Cela va dépendre de votre façon d’appréhender vos expériences. A ce propos, il est utile de distinguer les peurs que vous projetez toute seule, des peurs concrètes, que vous vivez lors de situations précises dans votre environnement. Sachant qu’elles sont toutes les deux sources de stress.

Par exemple, vous envisagez votre avenir financier de façon catastrophique car aujourd’hui vos ressources sont limitées ; ou alors vous vous trouvez dans une voiture dont le chauffeur roule très vite en négligeant votre sécurité et prenant des risques réels sur une route dangereuse.

Ces deux catégories de peur, appartiennent à l’égo mais n’ont pas la même fonction. Dans le premier cas, vous laissez votre égo fabuler, sur un futur qui n’est, bien sûr, pas encore arrivé. Et qui n’arrivera sans doute jamais. Tout dépend de votre manière de gérer vos pensées.

Toutefois, vous prenez plaisir à nourrir le film, que vous aimez vous repasser en boucle, histoire de vous assurer de sa manifestation dans votre future réalité. Au passage, je vous le rappelle que vous êtes créatrice de tout ce qui entre dans votre vie. Ainsi toutes vos pensées récurrentes ont bien des chances de se réaliser.

Une peur pour vous sauver

Dans le deuxième cas, la peur vient de très loin, étant donné qu’elle est issue de votre cerveau reptilien, le plus ancien de nos cerveaux, ou sont logées nos peurs primitives. Ce cerveau était fort utile il y a des milliers d’années. Aujourd’hui comme vous pouvez aisément le comprendre, nous ne faisons plus trop appel à ses services.

Son job initial était et est toujours, de nous prévenir de danger imminent. Imaginez un instant que vous vous retrouviez devant une bête féroce ? C’est lui qui ordonnait à votre corps de prendre ses jambes à son cou. Aujourd’hui, il va plutôt vous alerter pour vous éviter de vous faire écraser. Ou encore : « attention, le feu ça brule ! ». Sa mission, vous garder en vie coût que coût. 

Comme vous le constatez, il n’y a pas de temps de réflexion dans ce dernier cas. Du coup, pour répondre à la question : est-ce utile d’avoir peur ? Oui dans le deuxième exemple.

Apprenez à vous connaitre grâce vos peurs

Revenons à la première possibilité. Si nous considérons que notre égo prend le pouvoir sur nos pensées en créant librement des peurs dont nous nous passerions volontiers, quelle serait alors, l’intérêt ? La nécessité d’apprendre à mieux nous connaître, voilà une partie de la réponse.

Se connaître n’est pas suffisant. Au risque de vous décevoir, nous ne nous connaissons pas vraiment. Nous croyons savoir qui nous sommes, mais en fait nous n’en avons pas la moindre idée. Nous ne voyons pas plus loin que notre personnalité.

Pour cela, nous avons besoins de nous explorer. C’est exactement là que nos peurs rentrent en jeu. Tout le monde n’a pas les mêmes peurs, car nous sommes tous différents. A chacun les siennes.

Prenez conscience de vos peurs

Mais ça me fait une belle jambe d’avoir peur de nager en pleine mer ou peur d’être déçue de la vie. Qu’est-ce que je fais avec ça ? Eh bien, je vais la libérer tout simplement. Car, cette peur comme toutes les autres est un reliquat de mon passé proche ou lointain, peu importe. Ce qui m’incombe de faire à ce jour, c’est l’apprivoiser, c’est-à-dire en prendre conscience et m’en défaire.

Nos peurs sont des indicateurs terriblement utiles qui nous permettent de travailler dans les domaines où nous avons des « faiblesses ». Nous sommes des êtres merveilleux qui pouvons enfin cheminer vers une meilleure version de nous-même. Là où la confiance, la force et l’amour sont dominants.

C’est notre évolution qui veut cela. Nous nous améliorons. Nous remettons du sens dans nos vies. Un jour nous n’aurons plus besoin de ressentir la peur, car nous ne craindrons plus rien ni personne, et c’est maintenant que ça commence.

Nous sommes pour ainsi dire des pionniers(ères). Il faut bien que ça commence quelque part, n’est-ce pas ? En tous cas, ce qui en ressort, c’est qu’il ne sert à rien d’avoir peur d’avoir peur. Au contraire, laissez donc vos peurs remonter, regardez-les en face et traitez-les convenablement. Après tout, elles nous auront bien rendu service tout ce temps !

Si cet article vous a plu, vous pouvez noter un commentaire 🙂 merci.

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire