Mode de vie

Développer ses relations quand on est mère célibataire

Vous ne savez pas du tout comment vous y prendre pour développer vos relations et maintenir le lien qui vous uni à ceux et celles que vous appréciez particulièrement. Pourtant, vous vous réjouissez à l’idée de retrouver ces mêmes personnes qui vous apprécient, mais vous n’êtes jamais l’initiatrice de ces retrouvailles. C’est une catastrophe ! Pouvez-vous corriger cette faiblesse ? Si oui, comment ?

Maman solo ne sais pas développer ses relations

Vous êtes la première à répondre oui à une invitation qui vient des personnes que vous appréciez. Sauf que, vous ne pensez pas rendre l’invitation. Organiser une réunion, un repas ou un goûter juste pour le plaisir vous échappe totalement. Avec le temps vous n’avez jamais acquis ce réflexe que certaine, pratique comme une deuxième nature. Apparemment, ce n’est pas votre cas.

Agir pour changer ses relations

En effet, nous constatons que nous avons tous des dons. Et qu’est-ce qu’un don, sinon une capacité innée. Nous sommes donc dotées de dons extrêmement variés, c’est probablement une des raisons pour laquelle vous ne savez pas développer le lien avec autrui. Vous n’avez pas ce don si particulier ! Pas de panique, il ne s’agit pas forcément de ne pas savoir rentrer en contact avec les autres. Non, cela n’a rien à voir. Vous pouvez d’ailleurs être extravertie. Mais une fois le contact créé, il faut l’entretenir et vous ne savez pas vous y prendre (à moins que vous n’en n’ayez pas envie, c’est une autre histoire) et/ou ne savez pas vous motiver. Tout un art, vraisemblablement. Je crois que nous pouvons, toujours, dans un souci d’amélioration de notre personnalité et de notre confort de vie, nous pencher sur certain aspect de nous-même pour les parfaire. Si le cœur vous en dit, vous pouvez vous aussi, agir pour changer votre vie et tout particulièrement vos relations aux autres.

Développer ses relations en 3 points

  1. En priorité, prenez conscience de cette faiblesse que vous êtes déterminée à améliorer.
  2. Puis faites le choix conscient de changer cela. Ça vous semble sans nul doute évident et pourtant c’est le point de départ qui doit être absolument validé. Rome ne s’est pas faite en un jour comme on dit, alors armez-vous de patience.
  3. Vous avez ensuite, la possibilité, quand l’occasion se présente, d’expliquer votre situation aux dites personnes. Confiez-leur votre embarras et votre détermination à évoluer. Ils seront compréhensifs et agréablement surpris si comme vous, ils ressentent ce besoin de partage. Vous ouvrez, par votre volonté, une porte sur de meilleurs échanges.
  4. Il ne vous reste plus qu’à agir. Téléphonez, invitez, consacrez un peu de temps avec les autres en toutes authenticité. Et le tour est joué. Répétez jusqu’à ce que cela s’intègre parfaitement à vos habitudes.

Maman solo fait un petit pas après l’autre

Cette démarche va vous aider, car vous allez ressentir un soulagement de mettre au jour votre but, et dans le même temps cela va vous obliger à mettre en place des actions pour vous corriger. Par exemple, organiser un goûter, un petit repas. Que sais-je ? Votre objectif est de rompre avec votre ancien isolement. Je dirai plutôt, votre attentisme. N’ayez plus peur.

Ne prévoyez rien de spectaculaire, comme je vous l’écris souvent, un petit pas après l’autre. Fixez-vous de petits objectifs réalisables et atteignables. Deux avantages à cette approche : le premier c’est de mettre le pied à l’étrier, c’est-à-dire agir sans ressentir de contrainte et lancer la machine ; le deuxième c’est de changer progressivement vos anciennes habitudes tout en pérennisant les nouvelles.

Je vous invite vivement à décrocher votre téléphone quand vous pensez à ces personnes sans vous poser aucunes questions. Ne laissez en aucun cas votre mental interférer dans cet objectif sans quoi, je peux vous assurer que vous ne l’atteindrez jamais. Une fois déclenché, le processus ne souffrira d’aucune réflexion. Allez-y franco !  

Maman solo est faite pour communiquer

Pourquoi vouloir développer ses relations quand on est une maman solo avec un ado ? Une autre évidence. Car vous n’êtes pas faites pour vivre seule. Nous sommes constituées pour communiquer. Chacun à son rythme et à sa façon, c’est vrai. Il n’en demeure pas moins que cela nous réchauffe le cœur de pouvoir partager une conversation, des rires, des états d’âmes, des projets avec d’autres.

Nous avons besoin les uns des autres. C’est aussi très satisfaisant de se rendre utile en apportant son soutien sans rien attendre en retour. Savoir aussi que l’on peut compter sur des âmes bienveillantes. C’est toujours un échange fraternel. Nous ne traversons pas cette vie seule(nous les mamans solos), mais nous le croyons souvent, à tort. Il ne faut pas grand-chose pour se rapprocher les uns des autres, simplement un petit peu d’attention, histoire de faire le voyage ensemble.

Concentrez-vous sur les personnes accueillantes

Maman solo transforme ses relations

Cependant, je sais pertinemment, que cela se joue à 2 minimum. Ainsi, vous pouvez rencontrer des réfractaires. Que cela ne tienne, un jour peut-être changeront-ils d’avis ? Concentrez-vous sur les personnes qui vous accueillent les bras ouverts, les personnes réceptives.

Parfois, certaines personnes ne sont pas suffisamment ouvertes. Nous ne pouvons pas les forcer, juste proposer en respectant leur choix. Ne culpabilisez surtout pas. La vie est une suite d’apprentissage en continu. Chacun avance à son rythme.

Il n’est pas toujours aisé de ne pas tenir rigueur à ceux qui refuse de nous suivre. Sur le moment nous pouvons nous sentir blessé. C’est pourtant un signe de sagesse et de respect dont nous devons faire preuve à leur égard.

Savez-vous que nous avons toutes une montagne de chose à apprendre dans cette vie ? Ce n’est jamais fini jusqu’à notre dernier souffle. Et c’est tant mieux, cela rend l’existence plus intéressante 😊

N’hésitez pas à cliquer sur j’aime ou à écrire un commentaire pour aider à la visibilité de ce blog🙏 🙏

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire