Comment-tomber-amoureuse-de-soi-meme
Maman solo leader

Comment tomber amoureuse de soi-même – Maman Solo

Nous sommes des êtres d’amour et pourtant nous semblons l’ignorer. Faisant fi de cela, en perpétuelle recherche, nous allons d’échec en échec. Comment enfin trouver l’amour, le vrai ? Vivre le véritable amour sans plus jamais ciller. Comment tomber amoureuse de nous-même ?

Depuis notre plus tendre enfance, on nous instille la fausse croyance, que pour trouver le bonheur et la sécurité, il nous faut nous marier et avoir des enfants. En clair fonder une famille. Ce précepte se retrouve dans toutes les religions. Magique !

Le problème vient de l’amalgame que nous faisons entre mariage et amour. Puisque force est de constater que les deux ne font pas systématiquement bon ménage. Bizarre ! Est-ce que tomber amoureuse de soi-même serait la solution ?

En effet, nous grandissons avec ce presque « devoir » de nous marier (conscient et inconscient). Si nous ne remplissons pas cette condition, malheur à nous et à ce qui nous arrivera. Notre famille s’empressera de nous juger, voir de nous stigmatiser. Oh la pauvrette !

Nous ne sommes pas rentrées dans le moule sociétal/religieux et devrons en payer le prix. Mais attention, nous avons le droit de poursuivre notre quête afin de finalement arriver à nos fins, c’est-à-dire à nous marier et apaiser la foule. Ouf ! on l’a échappé belle, on a bien failli être un électron libre dans cette société quasi aseptisée. Rire.

Eh bien, quelle drôle de vie mes amies ! Vivre selon des règles établies, au détriment de son ressenti. Quelle société barbare pourrait bien vouloir nous soumettre au point de sacrifier l’amour de soi avec pour conséquence, l’in humanisation assurée, à terme de sa population ? Réponse : la nôtre évidemment !

Parallèlement, il existe une foultitude de façon d’aimer sur terre. En effet, nous sommes capable d’aimer nos animaux domestiques, nos enfant, les membres de notre familles, nos amis (es), nos relations, notre maison, notre vélo, notre dernière paire de chaussures, le pays où l’on vit, la plage, la forêt, pêcher, bronzer, manger du chocolat, boire un verre de vin, se faire l’apéro entre copain, travailler, jouer de la musique, danser, cuisiner, ….etc.…La liste est très très longue.

Nous avons la faculté d’aimer presque tout alors que nous avons la plus grande difficulté à nous aimer nous-même. Cela vient du type d’amour. Nous ressentons un amour égotique de façon naturel très facilement, en revanche, nous avons fermé la porte à l’amour universel.   L’amour égotique répandu partout dans le monde est un sentiment conditionné et conditionnel. Inversement, l’amour universel n’est pas aussi fréquent et n’exige aucunes conditions.

Alors, bien entendu qu’aimer l’autre n’est pas chose aisée, dans ces conditions. Car quand on ne s’aime pas authentiquement, je ne vois comment l’on pourrait aimer tout court. Comment donner une pomme, quand dans votre panier vous en avez zéro. Tout le monde veut donner ce qu’il n’a pas (l’Amour universel). En même temps tout le monde se protège (de l’amour égotique). Incroyable mais vrai. C’est sans compter sur ce que nous sommes au départ, souvenez-vous : des êtres d’amour.

Beaucoup pensent s’aimer, pourtant elles ne font qu’effleurer superficiellement leur personnalité. Car l’amour égotique crée des dépendances au lieu de nous libérer. D’où les nombreux problèmes qui s’en suivent. Les conflits relationnels, les séparations au sein des couples, les ruptures familiales. Tout cela ne se passe pas toujours dans la bonne humeur, mais est plutôt teinté de frustrations, de rancœur, de jalousies, de méchanceté.

Nous ne sommes pas préparées à vivre harmonieusement avec qui que ce soit. Cependant, nous avons la capacité d’observer et aussi de nous corriger quand cela s’impose. Alors faisons-le ! Notre système sociétal nous a amené dans une voie de garage, pas de problème nous allons ajuster notre direction.

Une fois que vous avez saisi l’enjeu de cette démarche, il ne vous reste plus qu’à vous lancer. Je rappelle l’enjeu pour celles à qui il aurait échappé : tomber amoureuse de soi-même authentiquement, pour réussir sa vie, accessoirement de couple et se marier. À chacune de faire son choix.

Comment s’aimer soi-même ?

Tout commence par soi comme toujours. Comment faire pour remplir mon panier de pomme et pouvoir en proposer ? La solution : c’est aller en cueillir. Voilà une analogie très simple à saisir.

Je vais donc apprendre à m’aimer, à tomber amoureuse de moi, car quand je m’aimerai, j’aurai de l’amour à donner. Je dirais même plus, à offrir. En réalité, je donnerai sans rien attendre en retour. Voilà, le véritable amour. Comme vous pouvez le constater déjà, nous sommes loin de la réalité des familles, couples qui sont dans des attentes importantes permanentes du style : si je fais ceci, j’attends en retour cela. Ici nous sommes dans un amour conditionnel.

Les deux parties nourrissant des attentes, à un moment donné il est tout à fait logique que ça coince. Effectivement, se voir par exemple asservie à son conjoint progressivement peut être une source d’angoisse et de profond inconfort. Ou la fâcheuse habitude de soumettre nos enfants. L’opposé de ce que l’amour est censé apporter. C’est surtout l’idée de s’éloigner de ce qui nous fait du bien, qui nous perturbe et nous rend malheureuse.

Solitude et amour de soi indissociables

Cela nécessite de passer du temps seule pour apprendre à s’aimer. Du coup, il va de soi que vous avez besoin d’y consacrer dans votre agenda, des plages horaires de façon très concrètes avec des exercices.

Nous ne sommes pas en train de parler d’une idée farfelue, non, nous parlons d’un process qui fonctionne parfaitement bien et qui en plus vous donne par la suite des opportunités juste phénoménales. N’ayez pas peur de vous-même, vous ne trouverez pas meilleure compagnie. Promis !

Il vaut mieux être seul que mal accompagné.

J’ai plusieurs questions qui me viennent : en avez-vous marre de tomber sur des hommes avec qui ça finit toujours mal, ou avec qui ça finit tout court, alors que vous auriez rêvé que ça marche ? Avec vos enfants, aspirez-vous à parler la même langue et entretenir une relation heureuse ?

Voilà une excellente raison de consacrer plus qu’un simple instant à LA personne la plus importante dans votre monde : vous. Apprenez à dompter puis à vous familiariser à la solitude. Elle est la première clé pour pouvoir entrer dans votre espace intérieur. Vous doutez ? Ok.

Pour vous qu’est-ce que l’amour universel ? Est-ce un concept mental ? Est-ce une partie de votre organisme que vous devez trouver absolument, qui se cacherait quelque part en vous dans votre corps physique ? Où croyez-vous que se loge l’amour ?

L’amour que vous recherchez, celui sur lequel vous pourrez vous reposer et qui ne manquera jamais dans votre panier n’est pas une émotion. Encore moins un réel sentiment, bien que nous le confondions car nous le percevons comme tel. Non, cet amour que vous recherchez est une énergie. L’énergie la plus puissante de l’univers. Mais comme vous ne la voyez pas et ne la ressentez pas encore, vous n’y croyez pas vraiment.

Seules celles qui comprennent l’enjeu de vivre connectée à cet Amour, accepteront d’aménager leur vie pour en faire leur source d’énergie principale et d’en retirer tous les bénéfices possibles. Vous voilà averties.

Au-delà du miroir

Vous êtes parfaitement consciente d’avoir des défauts, mais quels sont-ils ? Les connaissez-vous bien ? Quant à vos talents, qu’en est-il ?

Il ne s’agit pas de rester en surface, mais bien d’aller en exploration de chaque aspect de vous-même.

S’aimer soi-même demande de se voir au-delà du miroir. Cette drôle d’image que mon mental me renvoie, mais qui ne correspond probablement pas à ma véritable identité. C’est oser se déshabiller et accepter ce que l’on découvre. Forcément, tout n’est pas beau, c’est bien normal. Alors, courage pour cette merveilleuse étape qui vous apportera en retour, une sérénité et un respect de vous-même profond.    

Notre apparence physique ne fait pas exception non plus. Elle aussi doit passer à la moulinette. La perfection n’existe pas. Mais qu’est-ce que la perfection au niveau de l’homme ? Un état sans défaut. Qu’est-ce qu’un défaut ? Une imperfection. Qui détermine cela, puisque ça reste relatif à un jugement de valeur ?

Je me dis souvent, que nous sommes parfaits dans un monde imparfait, qui finalement est parfait de mon point de vue évolutif. La perfection n’est pas de répondre aux critères qu’une société manipulatrice érige et qui nous coupe de notre essence profonde.

La perfection, c’est un concept vers lequel tendre en aimant tout simplement sans devoir appartenir à qui ou quoique ce soit. C’est être libre d’ÊTRE. Peu importe notre enveloppe physique, la seule chose qui compte c’est le degré de conscience que nous aurons atteint quand nous quitterons la terre.

Relativisez la vie

Stop à l’importance ! Si vous voulez vous aimer, il va sérieusement falloir lâcher la bride sur tout, absolument TOUT dans votre vie. Relativisez. L’amour est synonyme de confiance. Cela implique que vous ayez un comportement plus souple dans ce que vous faites. C’est faire sans avoir peur.

Revisitez vos valeurs, afin de vous assurer qu’elles répondent bien à vos besoins. Conséquence, quand vos valeurs vous appartiennent à vous et non à vos parents ou à une quelconque institution, vous vous sentez alignée. C’est plus facile de prendre du recul car vous savez sur quoi vous reposer. Ce qui vous amène logiquement à ne pas vous négliger.

Pensez à vous

Le sacrifice est un acte noble, raison de plus pour ne pas le galvauder. Pensez à vous, signifie, soyez généreuse envers vous-même. Vous méritez de vous apporter de la valeur. C’est comme une sorte de cercle vertueux. Vous vous souriez, vous vous apportez du soin, de la bienveillance, de la douceur et par-dessus tout, de l’écoute attentive.

Soyez la Prems quand il s’agit de vous détendre ou encore de rire. Amusez-vous sérieusement. J’entends par là, intégrez l’humour dans votre vie comme si cela était vital, car c’est vital. Faites tout cela en restant fidèle à vous-même.

Revoyez votre intégrité

Sacrée valeur que l’intégrité. N’est-ce pas ? Elle nous demande tellement de vigilance que nous la négligeons souvent par flemme. Vous allez en avoir besoin pour vous aimer. Car il est ici question de tenir vos engagements en termes d’actions qui vous implique personnellement dans la transformation de votre vie intérieure.

Remettez-vous en question

La condition sinéquanone pour tomber amoureuse de vous-même est de vous remettre en question. Oui cela réveille des peurs, comme celle de l’inconnue. Qui n’est pas fondée et qui déclenche une sensation corporelle que le mental vous envoie.

Pour lors, nous avons tous des peurs qui demeurent et jaillissent sans crier gare. Elles ne sont pas là pour nous empêcher, mais pour nous informer. Nous avons tout intérêt à les transcender, sans quoi la terre restera plate jusqu’à ce qu’un « fou » ose sublimer sa peur et nous permettre de voir qu’il y a quelque chose de très beau qui se cache derrière. N’est-ce pas ?

Se remettre en question, c’est battre les cartes de sa vie sans craindre d’obtenir un nouveau jeu, en acceptant de faire de l’inconnu sa compagne de route vers le merveilleux.

Quand nous nous trouvons sur ce chemin de l’amour de soi, nous sommes aptes à offrir cet amour qui coule en abondance en nous. À ce moment-là, nous découvrons, le vrai bonheur et la sécurité. Celui que nous attendions imperturbable dans notre zone de confort sans jamais arriver à le capturer. Tient donc.

Je vous souhaite une bonne route pleine d’amour et d’humour !

Si vous avez aimé cet article, n’hésitez pas à laisser un commentaire 😊Merci.

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire