Maman solo leader

Comment dépasser ses peurs quand on est maman solo

Vous n’osez pas agir dans votre vie parce que vous avez tout bonnement peur. La peur vous retient et vous empêche littéralement d’avancer. D’avancer vers quoi ? Vers vos objectifs, vers vos rêves. Alors, comment dépasser ses peurs quand on est maman solo, car vous n’en avez pas une, mais plusieurs.

Vos peurs ne sont pas réelles

Si vous regardez attentivement, vous observez que vos peurs ne sont pas réelles. En effet, elles sont plutôt le résultat de pensées ressassées par votre mental. À force de les ruminer à longueur de temps, il les transforme à sa guise et à votre insu pour en faire quelque chose de parfois effrayant. Effrayant de quoi ?  Franchement, quand vous y réfléchissez, de quoi avez-vous vraiment peur ? Nous vivons à une époque où tant de belles choses sont possibles qu’en fait vos peurs ne sont plus vraiment justifiées.

À chaque problème sa solution

À chaque problème sa solution. Ça c’est la réalité pour chacun d’entre nous. RELATIVISEZ. Ce n’est pas parce que vous rencontrez des problèmes dans votre vie qu’il faut en avoir peur. Quand vous croyez en vos peurs, quelles qu’elles soient, vous créez et entrez dans un cercle vicieux que vous êtes libre d’entretenir toute seule. Il s’agit là, de votre responsabilité. Personne ne vous oblige à être l’otage de vos peurs. ça c’est une bonne nouvelle ! La majorité de la population nourrit ses peurs sans en être consciente. En même temps, elle s’en plaint. Les mères célibataires ne font pas exception. Bien au contraire.

Maman solo apprend l’intégrité

Puisque vous osez avoir peur et l’assumez sans vergogne, alors suivez votre logique en allant jusqu’au bout et allez voir ces fameuses peurs. Vous allez être drôlement surprise. Certaines feront cette démarche, certaines ne la feront pas. Pourquoi ? Car il y a celles qui se cachent derrière cet alibi pour ne pas se donner les moyens de réaliser leurs objectifs. « J’ai peur de…alors, je ne peux pas faire… ». En effet, vu sous cet angle ces mamans solos n’arriveront pas à se jeter à l’eau et à manifester leur rêve. En restant prisonnières, elles transmettront leurs propres peurs à leur enfant. Apprenez l’intégrité, cette incroyable valeur qui vous aide à être vous-même et donc épanouie et bien dans vos baskets. Donnez-vous les moyens pour cela. Comprenez bien que c’est vous qui décidez de l’orientation de cette peur.

En fait, la peur est une émotion que vous ressentez dans votre corps. En l’observant, que voyez-vous ? Une excitation purement et simplement. Or cette excitation peut être vécu de façon positive. Dans ce cas, elle ne sera plus vécue comme une peur. Mais au contraire comme une émotion positive qui vous tire vers le haut. Pour vivre chaque peur de cette manière, il vous faut être consciente de votre émotion, l’accueillir et lui associer un message bénéfique. C’est donc l’association EXCITATION/MESSAGE POSITIF qui vous permet de vous affranchir de la peur.

Ne vous contentez pas de regarder la vie vous passer sous le nez. Rappelez-vous que vous méritez de réaliser vos rêves, même si de prime abord cela vous semble difficile.

Qui est le Maître ? Maman solo

Le mot peur est devenu un fourre-tout dans lequel on retrouve tout et n’importe quoi . Je le répète, la peur n’est autre qu’une mauvaise gestion de vos pensées. Cela signifie que puisque ces peurs proviennent de votre mental, alors rien ni personne ne peut vous empêcher d’y remédier. Qui est le maître ? Il me semble que c’est vous, en tous cas c’est ce que vous voulez. Il n’y a rien d’impossible dans ce processus. Rien de surhumain. Vous n’avez aucune bataille ou lutte à livrer. Rien de tout ça. Il n’y a rien que vous ne puissiez comprendre, rien qui vous soit inaccessible, rien que vous ne puissiez pas faire pour expérimenter l’excitation positive.

Maman solo surmonte ses peurs

Passez à autre chose, car vous avez tellement de facultés que vous ignorez. Tant de possibilités inexploitées, simplement parce que vous restez obnubilées par vos peurs illusoires. Il est temps aujourd’hui, que vous repreniez votre pouvoir en main, que vous surmontiez vos peurs. Cela commence par être consciente et positive. Soyez lucide quant à votre vie. Epluchez vos peurs une à une pour vous apercevoir qu’il n’en restera bientôt plus rien.

Avez-vous tant envie que cela de continuer de vivre dans la tristesse, éventuellement la frustration et l’envie. Craignez-vous tant que ça d’être heureuse ? Voulez-vous passer toute votre vie anesthésiée ?

Je me souviens lorsque j’avais moi aussi des tas de peurs que je n’arrivais pas à dépasser. Ce n’était pas facile au départ, puisque j’avais justement peur de ce face à face. Quand je me suis décidée enfin, à les transformer, alors je n’ai plus vécu dans la crainte. Elles n’avaient plus rien de terrifiantes. J’ai retrouvé de plus en plus confiance en moi. Plus j’étais confiante en la vie, moins mes peurs avaient de sens, et moins j’en avais. J’ai ainsi créé un cercle vertueux. Ce n’était pas très difficile une fois que j’ai compris comment faire, mais en plus c’était très, très satisfaisant. Carrément libérateur.

Maman solo réoriente son mental

Quand une peur survient dans votre vie, investissez-vous pour la basculer immédiatement au lieu de la laisser s’installer bêtement. C’est le moment où vous devez être consciente et positive. Réorientez votre mental pour vous en affranchir. C’est vous qui êtes aux commandes désormais. Acceptez d’aller vers un état de bien-être, un renouveau. Ce qui vous demande d’accepter de laisser certaines choses derrière vous. Votre zone de confort, n’est jamais confortable. Elle est simplement familière. Il peut s’agir de la peur de perdre votre emploi, de perdre votre relation avec votre enfant, de vous séparer de votre conjoint, de perdre une amitié, de perdre un avantage financier, de perdre une activité à laquelle vous tenez, de perdre votre logement actuel…ça n’est jamais plaisant.

Avant de me lancer, la première fois, dans la voie du développement personnel pour me former, j’avais peur. Peur de me tromper, peur de perdre le confort dans lequel je vivais. Peur de perdre ma vie douillette, avec mes repères, peur de l’inconnu tout simplement. Je savais que je ne serai plus disponible comme avant. Que je devrais laisser derrière moi certain avantage. Et c’était le cas, j’allais réellement perdre tout cela, bien sûr. Sauf que, j’allais gagner tellement plus. À la place, j’ai accédé à une nouvelle vie INCROYABLE.

Vous savez c’est comme quand vous décidez de changer votre alimentation pour en adopter une plus saine, plus frugale, qui va vous permettre de retrouver puis garder la ligne. Avoir une bonne estime de vous-même. Être en bonne santé aussi. Mais comment dépasser cette peur ? Eh bien, avant de vous lancer vous pensez à tout ce que vous n’allez plus pouvoir manger. C’est franchement compliqué pour notre mental de faire cette démarche de changement. Genre des tablettes de chocolat, des glaces à gogo, des apéros et tout le reste. Vous pensez à tout le processus et aux privations que vous allez devoir traverser pour atteindre votre but. Ce n’est pas agréable, je le sais car je suis passée par là. Vous réfléchissez, mais au fond de vous, votre choix est fait parce que vous êtes déterminé à améliorer votre existence car vous voulez une vie meilleure. Vous avez un but et vous êtes excitée à l’idée de l’atteindre. Vous voulez être actrice de votre propre vie, ne rien regretter, aller plus loin en franchissant les paliers les uns après les autres. Votre objectif se trouve droit devant, alors, inutile de vous retourner, de tergiverser. À un moment donné il faut y aller.

Mais vous pouvez aussi bien, ne pas vouloir renoncer à un style de nourriture qui n’est pas sain, par peur de perdre ce que vous connaissez. Ne pas vouloir voir le verre à moitié plein mais à moitié vide. Conclusion, vous perdez tout, et surtout votre vie, celle dans laquelle vous êtes la plus belle version de vous-même. C’est dommage ! La vie vaut d’être vécue quand on l’apprécie à sa juste valeur. Passer sa vie à entretenir des peurs ne rime pas à grand chose, et n’est certainement pas constructif.

Réorienter votre vie, c’est vous offrir la vie dont vous rêvez. Oui, il y a un prix à payer, c’est le prix de quelques efforts. La vie est une succession de challenge. Ils sont bénéfiques. Ils sont justement là pour vous aider à vous accomplir, à grandir. Acceptez de perdre l’ancien, pour gagner beaucoup. Concentrez-vous TOUJOURS sur les gains et non sur les pertes.

Qu’est-ce qui arriverait si vous compreniez vos peurs, là, maintenant ? Vers quels objectifs cela vous permettrait de vous lancer ? Si le cœur vous en dit, partagez-moi en commentaire vos peurs. Merci 😊

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire