Bientraitance-et-maman-solo
Maman solo leader

Bientraitance et Maman solo

Nous sommes toutes familiarisées avec le terme de maltraitance, mais qu’en est-il de la bientraitance ? En tant que mère célibataire, la bientraitance nous concerne directement à 2 niveaux : le nôtre et celui de nos enfants. Le saviez-vous ? Elle est capitale en termes de construction personnelle et de construction de l’enfant, sans compter l’enjeu social dans lequel elle s’inscrit. Malheureusement trop souvent négligée par manque de bon sens et d’écoute de soi.

Rien de plus facile que de faire un enfant ! La preuve, peu de femme choisissent d’y renoncer. Pourtant quand on observe les mamans, on constate qu’elles auraient pu prendre le temps de préparer leur maternité. Mais pas comme elles le pensent ! Non contente de donner naissance à un enfant, elle récidive une deuxième fois, voir plus sans jamais se questionner sur leurs réelles motivations. Mais pourquoi faire des enfants ?

Maman solo inconsciente de la bientraitance

Pourquoi vouloir absolument défier la vie, au point de mettre en jeu l’épanouissement de sa propre descendance ? Par cette action, que veulent dire ces mamans ? Et ont-elles quelque chose à dire ?

Je ne pense pas qu’elles aient quelques messages à faire passer, conscients ou inconscients. Car si c’était le cas, elles réviseraient leur comportement sans délai, au moins par amour pour leur fille/fils. Justement, c’est parce qu’elles sont inconscientes de leur acte qu’elles ne sont pas en mesure d’en mesurer les conséquences. Prendre du recul est un exercice qui fait peur.

Au départ, il y a notre propre histoire. Celle que l’on partage avec nos parents/tuteurs. Ils n’ont pas tous sus nous transmettre l’amour dont un bébé a besoin. C’est là que tout commence avec la bientraitance. Lorsque notre mère nous a envelopper de tant de soin, de tant d’attention, de douceur, d’optimisme, de joie, de tant d’amour qu’elle le devait, nous avons pu commencer à construire sans attendre et de façon naturelle, notre auto-empathie. L’autre étant notre miroir (rappelez-vous), nouveau-né nous nous sommes vus au travers de notre mère aimante et bientraitante.  L’image et la réalité que je vis est ce que tu es et vis.

Cette édification de notre psychisme est fondamentale pour notre autonomisation durant notre vie en devenir. Être autonome, au niveau de l’estime de soi (La confiance, l’image et l’amour de soi). Ainsi, très rapidement, en tant qu’enfant puis adolescent, nous évoluons, soit sur des fondations solides, soit sur des sables mouvants. Ces dernières, comme vous l’aurez compris, reposent exclusivement sur l’attitude physique, affective et psychique de notre mère et aussi notre père. Car après tout, il faut être deux pour faire un enfant.

Reconnaître l’absence de bientraitance

Force est de constater que la plupart de nos mères n’ont malheureusement pas bénéficiées de fondations solides puisqu’elles nous ont imposées une assise fragile. Alors, pourquoi défiez-vous la vie dans ces conditions ? Simplement car il ne s’agit pas d’un défi. Il s’agit de vivre de façon désordonnée et désynchronisée (avec vous-même et votre enfant).

Le pouvoir de la bientraitance

Arriver à faire face à son miroir afin d’en déceler les craquelures, voilà l’origine du problème des mères et futures mères. La bientraitance ne peut venir qu’à partir du moment ou vous acceptez de reconnaitre, simplement, que votre propre mère (votre miroir) n’a pas fait preuve de bientraitance à votre égard. Peu importe ce qu’elle a vécu car c’est son histoire et pas la vôtre. Attention, il ne s’agit pas de la juger. Cela ne vous aiderait pas en la matière, bien au contraire.

Si et seulement si, vous ne la jugez pas, alors, vous pourrez lui pardonner et faire preuve de gratitude. Le pardon représente votre capacité à la reconnaitre comme femme/mère imparfaite, ce qu’elle est exactement. Comme vous, n’est-ce pas ? Elle n’a simplement pas su refléter dans votre miroir l’amour qu’elle aurait dû, au contraire, se laissant polluer par les aspects négatifs de sa vie. La gratitude par contre, représente votre aptitude à voir le bénéfice dans chaque expérience pour mieux avancer sur votre chemin. C’est une sacrée occasion !

Maman solo entame une démarche libératrice

Bien entendu, tout cela n’est pas chose aisée. C’est pourquoi j’écris cet article, afin que vous preniez conscience que vous pouvez entamer cette démarche libératrice pour vous et pour vos enfants. Il est terriblement dommageable de vous laisser vivre dans cette illusion d’amour si vos parents n’ont pas fait preuve de bientraitance.

Développer une relation forte avec son enfant, n’est en aucun cas le fruit du hasard. Cela demande une totale mise à nu du parent, ici de la maman solo. Cette implication se fait systématiquement par le filtre du cœur, il ne peut en être autrement. Les impactes sont évidents et se mesurent à différents niveaux comme par exemple : le respect mutuel au niveau de ses besoins, des conditions de vie enrichissantes sur le plan humain et fraternel, une considération permanente de l’autre, un souci de valorisation, une volonté de sécurité physique et morale, l’apprentissage du bonheur

Vous ne pouvez pas effacer le passé, néanmoins, vous pouvez choisir votre présent et votre avenir. N’oubliez pas que vous avez la responsabilité de ce que vous transmettez à vos enfants, de votre attitude de bientraitance ou pas. Alors, je vous pose une question : pourquoi ne pas montrer à vos enfants qui vous êtes et qui ils sont vraiment ? Des êtres d’amour !

Je vous invite à vous faire accompagner pour vous aider durant votre cheminement.  Écoutez votre intuition et le reste suivra💗

Pour aller plus loin voici un livre : Abécédaire bientraitant pour parents et professionnels (Arnaud Deroo)

Si vous avez aimé , vous êtes libre de partager :)

Vous pourriez également aimer...

Laisser un commentaire